Le tir à l’arc : un sport de rigueur

Le tir à l’arc : un sport de rigueur

Le tir à l’arc est un sport complet accessible à tous. Il procure plusieurs bénéfices physiques et mentaux.

Qu’est-ce que le tir à l’arc ?

Le tir à l’arc est un sport qui nécessite une précision exceptionnelle et une grande concentration. Un tireur tente de tirer leurs flèches au centre d’une cible avec leur arc. Autrefois, le tir à l’arc était employé pour la chasse et le combat, alors qu’actuellement, il est utilisé principalement en tant qu’une activité sportive. Un pratiquant du tir à l’arc est nommé archer.

Les techniques du tir à l’arc

Il existe beaucoup de techniques pour manier un arc. Ces méthodes concernent surtout la posture et le maniement de l’arme.
– Le corps doit être fermement placé sur le sol et les pieds sont en parallèle légèrement écartés.
– Le bras d’arc et le bras de corde doivent former un T avec l’orientation du corps.
– Le coude du bras de la corde doit être uniforme avec le bras d’arc. Il ne doit être ni trop haut ni trop bas pour être bien positionné.
– Vous devez surveiller la position de votre corps : les pieds bien posés au sol, le corps droit, les omoplates serrées et le coude pas trop levé.
– Vous devez joindre le lâcher de la flèche en tirant votre main reculée jusqu’au lobe d’un de vos oreilles tout en maintenant votre position de tir.
Il y a deux techniques de visée : la visée apache et la visée mongole.

Les atouts de la pratique du tir à l’arc

Dans une condition idéale, de la pratique du tir à l’arc peut être bénéfique pour la santé.

Sur la condition physique en général

Si on exécute cette activité sportive dans des conditions spécifiques, il améliorera l’adresse, la précision, la coordination motrice, l’endurance, l’équilibre statique et dynamique, la vitesse et la proprioception.

Pour le système locomoteur

Le tir à l’arc peut perfectionner l’endurance musculaire, augmenter la masse et la force des muscles, améliorer la souplesse et la mobilité articulaire et solliciter les fonctions mécaniques du squelette.

Pour les fonctions cognitives

Les avantages sanitaires pour les fonctions cognitives sont : l’étude de situation et la prise de décision, l’apprentissage, la mémoire, la concentration, l’orientation spatiotemporelle.

Pour le psychosocial

Les intérêts psychosociaux sont : le bien-être psychique, la gestion du stress, la relaxation, les interactions sociales ou la socialisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *