« La tradition des opprimés nous enseigne que l’ « état d’exception » dans lequel nous vivons est la règle. Nous devons parvenir à une conception de l’histoire qui rende compte de cette situation. Nous découvrirons alors que notre tâche consiste à instaurer le véritable état d’exception. »
Walter Benjamin

Lancé en mars 2012, ce site s’est constitué autour de personnes investies pour la plupart dans le Collectif Vérité & Justice pour Jamal, du nom de Jamal Ghermaoui (Ayr), habitant de la cité du Luth à Gennevilliers, tué en octobre 2011 par des surveillants de la prison de Nanterre.

Pour diffuser les informations sur les activités du Collectif sans dépendre d’organisations et de militant-e-s qui dénaturent le plus souvent l’expression de nos vécus et de nos aspirations profondes, il nous fallait disposer de notre propre espace d’expression.

Convaincu-e-s que le meurtre de Jamal était révélateur de tensions politiques, sociales et raciales (incarcération de masse, violences policières, racisme, chômage, programmes de « rénovation urbaine », clientélisme et paternalisme politiques, etc.), nous avons au fur et à mesure élargi les thématiques abordées sur le site.

Pour appréhender au mieux les défis multiples auxquels nous sommes confronté-e-s, et parce notre destin est intimement lié à celui d’autres populations à travers le monde, notre ligne éditoriale – souple et diversifiée – est résolument ouverte sur les questions internationales.

Guidé-e-s par notre spiritualité, par l’héritage de nos parents qui se sont battu-e-s pour leur existence et la nôtre, et par la volonté de construire un avenir plus juste, nous souhaitons aujourd’hui continuer à bâtir avec vous des outils d’émancipation, d’empowerment et d’autonomie.

Des outils d’émancipation qui refusent les assignations identitaires et placent l’humain – avec ses multiples et riches appartenances – au centre des préoccupations.

Des outils d’empowerment qui renforcent la capacité de chacun-e à être une force de proposition et de transformation, et à tracer pour soi et les autres une voie de la dignité.

Des outils d’autonomie, enfin, qui préconisent une approche globale des problèmes, avec le souci constant de s’organiser et d’agir localement.

Cela, pour que nous puissions bâtir ensemble le futur que nous imaginons.

L’équipe éditoriale – Septembre 2016