Féminisme

« Je danserai si je veux » : sois libre et tais-toi

« Je danserai si je veux » de la palestinienne Maysaloun Hamoud, reprend presque tous les codes du féminisme blanc normatif. Le film apparait au final comme une injonction de plus faite aux femmes musulmanes : sois libre, et pour être libre, fais-ci, fais-ça. Non, pas comme ci, pas comme ça....

Je suis fatiguée du hijab

"Le hijab est si personnel. Et pourtant, il est si public. La fascination à son propos est dingue : derrière le voile... Sous le voile... Dévoiler la femme musulmane..."...