Communiqué de presse : Abdel Zahiri de nouveau jugé le 7 février 2019 à Avignon
  • Système pénal
  • Communiqué de presse : Abdel Zahiri de nouveau jugé le 7 février 2019 à Avignon

  • 5 février 2019
  • Condamné en comparution immédiate à une peine de 4 mois de prison ferme, Abdel Zahiri est depuis le 18 janvier 2019 incarcéré au Centre pénitentiaire du Pontet (84).

    Lors de ce procès, il a longuement été question de l’engagement militant (aussi bien associatif que politique) d’Abdel Zahiri, et notamment des nombreuses vidéos qu’il réalise et diffuse en direct sur les réseaux sociaux.

    Les magistrats ont soumis Abdel à un odieux chantage : soit il s’engage à cesser ses activités militantes, soit il va en prison. L’incarcération d’Abdel témoigne de la réponse qu’il a apportée à ses juges.

    Cette incarcération témoigne surtout de la fuite en avant répressive de l’autorité judiciaire. Le cas d’Abdel s’inscrit dans un mouvement continu de criminalisation de la contestation.

    Abdel Zahiri

    Jeudi 7 février 2019 à partir de 8h30, Abdel sera de nouveau jugé au Palais de justice d’Avignon. Il est reproché à Abdel d’avoir participé à une opération de blocage des « gilets jaunes » dans la région. Abdel est poursuivi pour délit d’« entrave à la circulation » et pour celui de « mise en danger de la vie d’autrui ».

    L’acharnement des autorités locales vis-à-vis d’Abdel Zahiri ne fait aujourd’hui plus aucun doute. C’est la deuxième fois qu’il est jugé en moins d’un mois pour avoir manifesté publiquement ses opinions politiques.

    Le comité de soutien d’Abdel Zahiri, composé de sa famille et de ses proches, s’inquiète de l’issue de ce nouveau procès qui aura lieu dans un contexte de répression judiciaire jusqu’ici inédit dans la région.

    Nous appelons les magistrat.es avignonnais.es à revenir à un peu plus de mesure. Nous tenons à leur rappeler que le fait d’exprimer ses opinions politiques est une liberté fondamentale dont les juges doivent être les garants et non les fossoyeurs.

    Nous appelons toutes les personnes, toutes les organisations politiques et syndicales, tous les collectifs révoltés par le sort infligé à Abdel Zahiri à partager ce communiqué et à manifester leur soutien à Abdel avant la date du 7 février et au-delà.

    Nous appelons également toutes les personnes qui le peuvent à venir assister à l’audience.

    Pour qu’Abdel ne soit pas jugé en catimini à l’abri des regards et une nouvelle fois condamné.

    #FreeAbdel

    Comité de soutien d’Abdel Zahiri
    liberte.abdel@gmail.com

    #FreeAbdelZahiri

    Tant que vous êtes là...

    Pas d'abonnement payant pas de publicité. Etat d'exception entend rester libre. Cela signifie que nous comptons sur vous, nos lecteurs, pour obtenir de l'aide. Si vous aimez ce que vous lisez ici, aidez-nous à le garder gratuit pour tous en faisant un don. Aucun montant n'est trop petit. Vous nous aiderez à cultiver une sphère publique qui honore le pluralisme de la pensée pour un public diversifié et exigeant.

    Laisser un commentaire

    .