LOADING

Type to search

Si un tireur musulman avait tué six chrétiens blancs, la moitié de la planète aurait un drapeau canadien en photo de profil

Shaun King 1 février 2017
Share

Dimanche soir, un présumé nationaliste blanc anti-musulman a ouvert le feu dans une mosquée au Canada et tué six personnes, en laissant au moins huit autres blessées grièvement. A elle seule, cette nouvelle est tout à fait dévastatrice – ou du moins devrait-elle l’être – mais quelque chose de vraiment méprisable se passe.

Pendant près d’une journée entière, des dizaines de milliers, peut-être des centaines de milliers de conservateurs partout sur Internet ont blâmé les musulman-es pour cette tuerie. Les mots « Allahu Akbar » étaient le sujet le plus tendance des Etats-Unis alors que les rumeurs se répandaient selon lesquelles plusieurs hommes armés musulmans criaient ceci pendant qu’ils fusillaient les fidèles dans la mosquée.

Alexandre Bissonnette – Source : Facebook

Même en ce moment, alors que j’ai juste tapé les mots « Allahu Akbar » sur Google, les liens qui arrivaient en premier étaient des informations provenant du monde entier affirmant que plusieurs hommes armés ont été entendus criant ceci alors qu’ils tiraient et tuaient ces six personnes.

Mais les rapports initiaux n’étaient pas exacts. La fusillade n’était le fait que d’un tireur solitaire – et non deux, comme les responsables l’ont dit dans un premier temps. Le suspect n’était pas musulman. Il n’était pas du Maroc. Il n’était ni barbu, ni vêtu de vêtements musulmans. Il ne parlait pas arabe. Pourtant, 24 heures plus tard, Fox News n’a toujours pas retiré ou démenti son tweet largement partagé affirmant que c’était un Marocain musulman qui a perpétré la fusillade.

Au lieu de cela, le tireur suspecté était un fanatique blanc de 27 ans, connu de beaucoup comme un troll conservateur en ligne et un nationaliste blanc qui a exprimé son soutien à Donald Trump. Est-ce la raison pour laquelle Donald Trump n’a pas personnellement mentionné cette fusillade de masse même s’il s’agit de l’événement le plus meurtrier survenu en Amérique du Nord depuis son investiture ?

Ce dont je suis sûr, c’est que si un musulman s’était introduit dans une petite église baptiste typique pleine de blanc-hes qui chantent Amazing Grace, non seulement Trump serait totalement indigné en ce moment, mais toute la machine conservatrice se mobiliserait contre ce qu’ils appellent l’islam radical. Il semble que la blancheur radicale ne les dérange tout simplement pas.

afp-l8394

Personnes tenant un panneau pour la paix près du centre culturel islamique de Québec (ALICE CHICHE/AFP/Getty Images)

Mais vous savez, et je le sais, que si ce tireur avait été musulman, s’il avait tué des chrétiens blancs, des dizaines de millions de personnes dans le monde auraient changé leur photo de profil pour le drapeau canadien. Nous aurions droit à des histoires terribles sur les survivants et à des réflexions pleines d’émotion sur ceux qui ont perdu la vie. La couverture médiatique serait continue.

Ce n’est franchement pas ce qui se passe en ce moment même. Une vie musulmane prise par un fanatique blanc n’a pas d’importance, comme elle en aurait eu si les rôles étaient inversés. Et c’est juste énorme. C’est à la racine de ce que je pense vraiment être problématique ici : maintenant que les conservateurs, y compris Donald Trump, ont appris que le tireur était un conservateur blanc, ils ne sont pas indignés, car ce qu’il a fait ne les dérange pas.

Même quand ils ont pensé que le tireur était musulman, la montée en puissance conservatrice n’était pas exprimée comme douleur pour les victimes, mais comme un grand « on vous avait dit que l’islam radical était dangereux » lâché à la face du monde. Sinon, où est le chagrin? Où est l’attention? Où sont les collectes de fonds? Où sont les entretiens avec les familles des victimes?

Photos victimes attentat

Où est la compassion de Trump? Pourtant, nous sommes ici, avec un autre cas de fanatique blanc fâché pénétrant dans un lieu de culte et massacrant des gens à l’envi, et les gens continuent pourtant de faire comme si cette fusillade et celle commise par le nationaliste blanc Dylann Roof à Charleston, n’étaient pas liées.

dylan roof arrêtéElles sont profondément liées. Dylann Roof a été radicalisé en ligne. Cela a été prouvé. Il l’a admis ouvertement. Le suspect canadien, Alexandre Bissonnette, aurait également été connu pour son obsession en ligne du nationalisme blanc et de dirigeants comme Donald Trump, qui selon lui font avancer cette cause.

Dylann Roof et Alexandre Bissonnette n’étaient pas des loups solitaires. Ils font partie d’un dangereux mouvement nationaliste blanc qui se développe à travers le monde.

Et voici le point important : cet acte terroriste n’aurait pas été empêché par l’interdiction décidée par Donald Trump. Ni Charleston, ni Orlando, Oklahoma City, Columbine, Sandy Hook, San Bernardino ou le 11 septembre. Parce que l’interdiction de Trump n’a rien à voir avec la sécurité étatsunienne – rien du tout. L’interdiction de Trump concerne le fanatisme et qui il peut discriminer le plus pour plaire à sa base fanatique sans vraiment déranger ses intérêts commerciaux personnels.

Je pleure pour les familles des victimes de ce massacre à Québec. Et je suis également affligé de la façon ouvertement fanatique avec laquelle le gouvernement étatsunien a affiché son manque de compassion.

C’est l’Amérique de 2017.

Tags:
Shaun King

Shaun King est un essayiste états-unien et activiste pour les droits civiques. Il collabore au NY Daily News et à l'émission Tom Joyner Morning Show.

  • 1

16 Comments

  1. Angel 1 février 2017

    Je suis Chrétienne.
    J étais entrain de lire l’article, très interessante analyse jusqu’à ce que je lise ce tissu abérrant de bétises:

    « Mais vous savez, et je le sais, que si ce tireur avait été musulman, s’il avait tué des chrétiens blancs, des dizaines de millions de personnes dans le monde auraient changé leur photo de profil pour le drapeau canadien. Nous aurions droit à des histoires terribles sur les survivants et à des réflexions pleines d’émotion sur ceux qui ont perdu la vie. La couverture médiatique serait continue. »

    Les médias de manière génerale (pas tous bien sur) ne se lèvent déjà pas pour les chrétiens d’Orient qui à cette heure se font depuis toujours persécuter mais on les met sur OFF depuis très longtemps. Ce que vous dites n’est que le résultat de vos sentiments ou ressentiments: ce n’est en rien objectif.

    J’ai grandi avec des musulmans et aimé, je les aime encore plus depuis que je suis Chrétienne. Arrêtez de crier à l’amalgame si c’est pour en créer d’autres. que Dieu vous bénisse et nous Sanctifie

    Répondre
    1. natsou 3 février 2017

      Votre mise en parallèle avec les chrétiens d’orient ne me semble pas pertinente. D’une part, parce que ces communautés vivent dans des pays en état de guerre, ou le fanatisme est soutenu par tout ou partie du pouvoir effectif. D’autre part, parce que ce sont des pays lointains, culturellement très différents, auxquels on s’identifie moins facilement et pour lesquels l’immonde logique du « mort-kilomètre » s’applique : l’empathie est nettement plus facile envers un mort dans la ville d’à côté que pour des dizaines de morts hebdomadaires dans un pays lointain. Et c’est largement amplifié par les média.

      Après l’article est un peu abusif et simpliste dans son propos mais le fond est indéniable : on prête bien plus d’importance aux crimes commis au nom de l’Islam que ceux des suprématistes blancs.

  2. kl 1 février 2017

    Peut-on être essayiste et avoir des idées aussi simplistes ?
    Où a-t-on vu des drapeaux français de partout après Saint-Etienne de Rouvray ?
    Où a-t-on vu des drapeaux égyptiens de partout après le massacre de l’église copte ?
    On connaît la ritournelle : les Blancs sont racistes, sont injustes, sont méchants (il y en a, c’est vrai !). C’est aussi con que de dire que les Musulmans sont tous des terroristes.
    Ce monsieur est le versant opposé aux Le Pen et consorts sur la grande montagne de la connerie…

    Répondre
  3. amina 1 février 2017

    ce soir manifestation de soutien à Marseille pour les victimes de cet attentat à l’appel du CRI.
    Nous étions 20!
    je suis triste

    Répondre
    1. Swànn 6 février 2017

      J’aurais aimer pouvoir être à Quebec pour partager mon soutiens aux victimes, mais c’est un peu loin (Suisse) et ici on en a à peine parlé :'(

  4. Stéphanie 2 février 2017

    C’est la réflexion que je me fait depuis 2-2 jours. Effectivement, si les rôles avaient été inversés dimanche dernier, nous aurions droit au hashtag «Je suis Québec» et les photos de profil sur Facebook seraient probablement un symbole québécois (comme la fleur de lys). Malheureusement, les victimes n’étaient pas «les bonnes» pour s’attirer la sympathie des gens sur Internet. À Québec tout comme à Montréal, Halifax, Ottawa, Toronto, Calgary et Vancouver, une vigile a eu lieu lundi soir dernier pour démontrer notre support aux victimes. J’espère qu’ils ont pu sentir cette vague d’amour et de compassion. Heureusement, nous ne sommes pas tous racistes (bien qu’il y ait beaucoup de gens racistes au Québec). En espérant qu’un événement de ce genre ne se reproduise pas dans notre belle province.

    Concernant le Tweet erroné de Fox News, le bureau du Premier ministre Justin Trudeau, leur a envoyé une lettre leur demandant de le retirer. Ce qu’ils ont fait mardi soir dernier. C’est quand même incroyable que ça leur prenne une lettre du bureau du PM pour se corriger… Ils avaient eu beaucoup de pression de la population, tant Canadienne qu’Américaine, sur Twitter pour qu’ils retirent leur Tweet mensonger. Mais apparemment, nous n’étions pas assez puissants pour faire changer les choses.

    Répondre
  5. Ariane 2 février 2017

    Peut-être devriez vous mieux vous informer avant d’écrire n’importe quoi. Il y a en effet un go fund me pour les familles des victimes ainsi que pour l’église qui atteint présentement 40 000$ et une âme charitable, un Monsieur d’Ontario, paiera les funérailles pour tous les hommes décédés. Le drapeau sur la photo Facebook est tellement une note insignifiante. Au Canada on se tient et nous avons tous mis en place afin que les familles des victimes se sentent soutenues et accompagnées à travers leur deuil.

    Répondre
  6. Alain 3 février 2017

    Faque ça te prend absolument une validation des médias sociaux pour que tu sois satisfait. On s’en bat les cacahuètes des drapeaux en photo de profil, ni des likes, etc…il y a un problème social! Essayons d’abord de comprendre pourquoi ce genre de choses arrive en 2017 et éviter que ça se reproduise. Commencer à mettre des « si » partout, c’est fouiller dans le tas de marde sous prétexte qu’on essaie de trouver une solution. « Si » le tireur était blanc, noir, chinois, coréen ou extra-terrestre…ça ne change rien au fait que 6 familles sont dans le deuil actuellement. Les médias sociaux sont en train de rendre les gens insensibles et sans jugement cohérent.

    Répondre
  7. Vorph 3 février 2017

    Aussi odieux que soit ce crime raciste, il faut tout de même noter qu’il s’agit de l’action isolée d’un « fanatique » comme vous dites. Alors effectivement, ce genre de tueries arrive beaucoup trop souvent et il est plus simple de blâmer des musulmans que de remettre en question sa société (controle des armes à geu, racisme, etc.). Mais le fait est que ces meurtres ne sont pas les faits d’organisation terroriste, qui dispose de moyens financiers importants et d’une idéologie. Aucune organisation sérieuse ne mène de guerre contre une minorité alors que l’état islamique, lui mène une guerre contre l’occident.

    Répondre
  8. Philippe GUERIN 3 février 2017

    Vous n’en avez pas marre d’écrire et surtout penser des conneries ?
    Avez-vous vu beaucoup de musulmans dans les rues après les attentats qui ont frappé la France ? les autres pays ?
    L’islam massacre des chrétiens de par le monde à tour de bras, chaque jour qui passe voit son lot de meurtres. Alors désolé, je ne vais pas m’apitoyer sur ces 6 victimes : Pourquoi un mouvement « je suis Québec » ? Le pays n’a pas été frappé, ce n’est pas un pays musulman : C’est la minorité religieuse qui était visée, c’est condamnable, je le condamne, mais arrêtez de nous bassiner avec vos discours larmoyants, on le sait, les blancs chrétiens sont de vilains racistes !!!
    C’est v rai aussi, les musulmans ne sont pas tous terroristes. Par contre (presque) tous les terroristes sont musulmans… CQFD…

    Répondre
  9. OMAR 3 février 2017

    @Philippe GUERIN
    c’est l’arrogance et l’hypocrisie qui vous poussent à parler de cette façon
    ce ne sont pas les musulmans qui sont venus bombarder avec leurx avions et tuer des enfants
    et voler le pétrole irakien , 2 millions d’irakien sont morts à cause de vous
    on voit ce qui se passe en Syrie , vous avez aidez le tyran assad à tuer et vous avez bombardez des civiles dans ce pays et aussi en Afghanistan et massacrant leurs civiles , la plus part ce sont des enfants , hier c’était la Libye , le Soudan , les palestiniens se font massacrer et vous aidez les sionistes , vous avez bomabardé , que font vos drones au Yémen , Afhganistan , Pakistan , Irak , Syrie
    vous avez pillee l’Afrique surtout le Mali et Nigeria , riches en OR et en URANIUM
    VOUS ÊTES LES TERRORISTES
    le 11 septembre ? c’est vous , tous ces actes le prouvent ALORS boubles la

    Répondre
  10. Choua 4 février 2017

    Bravo omar je suis bien contente de lire comment tu as cassé ce bidule de facho de Philippe GUERIN !!
    Et je rajouterai si tu sais pas faire la différence entre musulman et sioniste car tout les attentats sont créés par des sioniste et font portait sur le dos de pseudo musulman !!
    Si tu réfléchis bien ben Laden il est où? Avec tout ce qu’il a fait il a était balancer à la mer mdr aller au requin !!alors que le monde entier l’attendait ?!
    En France : les attentats de Charlie ! Mais oui on les tue les coupables sans montrer leur visage ni dépouille rien bref je vais pas citer mais ou sont nos preuves ?!ralala mais réveillez vous pauvre gens comment vous êtes manipulée

    Répondre
  11. thomas 4 février 2017

    « [..] un dangereux mouvement nationaliste blanc qui se développe à travers le monde. »
    heu… nationaliste et a travers le monde ?
    hum… lol

    Répondre
  12. Caroline 5 février 2017

    L’article se fait calculateur et accusateur je trouve. Pourquoi comparer l’empathie donnée à la France lors des attentats contre Charlie Hebdo et ne pas reconnaître tous les mouvements empathiques offerts par les québécois et les canadiens? Les funérailles ont été subventionnées pour démontrer notre support à la culture musulmane mais il faut encore fouiller la merde pour parler du nationalisme et des  » blan-ches  ». Ces propos sont totalement racistes et accusateurs. Comment offrir notre sympathie lorsque l’on critique les points de presse, les rassemblements, les recueillements et j’en passe? Pourquoi analyser la froideur de Trump? Il n’est pas président de notre pays, notre premier Ministre est plus qu’empathique envers la culture musulmane. D’autres parts, tous les blancs ne sont pas chrétiens et tous les chrétiens ne sont pas blancs. Je vous l’accorde, vous avez droit à vos opinions, à la liberté d’expression et à la liberté de presse, mais arrêtez de blâmer les blancs. J’en ai marre et je vais vous dire que nous sommes aussi ciblés de parts et d’autres par les attaques racistes et ce, depuis au moins une vingtaine d’années. J’ai connu l’effet des gangs de rue, les accusations de vol de culture si je m’intéressais à la musique rap ou reggae etc. Et oui, j’ai aussi été humiliée pour avoir fréquenté un noir… Alors, cessez vos accusations envers les méchants blancs. Dans les années ’90, il y’ en avait de vrais méchants : les  »skinheads white power », ils ont fait de la casse ici et là et affichaient leur drapeau de la Grande Bretagne sur leur  » bummer » et s’en prenait à tous ceux qui ne  » buvaient  » pas dans la même tasse de thé. Encore là, la culture skinheads n’étaient pas tous des suprematistes blancs mais seulement les  » White laces ». Je n’ai pas constaté de nouvelles appartenances à ces groupes depuis au moins une bonne quinzaine d’années. Il est clair cependant, que l’ouest de l’île de Montréal regorgeait de gangs de rue et qu’il y a eu des agressions, fusillades ou batailles raciales un peu partout, dans les bars et dans les rues. Ceci dit, lorsque nous ne faisons pas partie de groupes criminalisés lire  » les blancs-ci, les blancs-ça, ça écoeure… Je n’ai pas bien dormi depuis dimanche dernier, car de telles atrocités me remémore certains climats de peur vécus à l’enfance. Je souhaite qu’un jour, nos différences signifieront la complémentarité et la progression de l’humanité…

    Répondre
  13. Swànn 5 février 2017

    Aujourd’hui, je tape le nom du tireur sur Google et j’arrive en premier sur cet article « Alexandre Bissonette, la septième victime »: http://www.lapresse.ca/le-soleil/justice-et-faits-divers/201702/03/01-5066123-alexandre-bissonnette-la-septieme-victime.php

    Deux pensées surviennent à ce sujet.

    Premièrement, j’apprécie qu’enfin un journal face cette prise de recul pour enfin admettre et expliquer qu’il n’y pas qu’un individu, mais une société derrière cette horreur. Ce n’est pas qu’un demeuré ce garçon, c’est surtout le fruit d’une islamophobie grandissante et généralisée. Nous nous attardons parfois trop à détacher l’individu de son ensemble pour expliquer un comportement qui n’est parfois rien d’autre que le symptôme d’une fièvre plus globale.

    Deuxièmement, je suis étonnée et ça m’indigne parce que j’ai partagé aussi cette idée au lendemain du 11 novembre concernant les terroristes et on m’a juste pas traité de sal*pe pour oser « pardonner » (alors que je n’essayais que d’expliquer) des gens qui ne sont rien d’autre que des monstres. Au lendemain du 11 novembre aucun journal n’aurait osé mettre comme titre à son article « Les terroristes du Bataclan, les dernières victimes ». Aucun journal n’aurait osé prendre la même distance et oser dire que le problème n’est pas que la religion ou la folie. Un homme musulman qui massacre d’autres homme ça ne peut-être qu’un monstre, ou au mieux un monstre dressé par une religion de monstres. Un homme blanc qui massacre d’autres hommes, on veut bien se dire que le problème est plus global et que ce n’est pas un monstre.

    Je ne comprend pas pourquoi dans un cas, expliquer est pardonner et intolérable et dans l’autre expliquer c’est juste expliquer. Peut-être bien parce qu’on fait des morts qui nous ressemble quelque chose de bien plus sacré que ceux qui semblent nous ressembler moins.

    Répondre
  14. Sami 30 novembre 2017

    Prennez un moment pour réflechir SVP et lire mon commentaire et je vous prie d’user de votre logique et de votre bon sens lors de cela:
    – Combien de musulmans se font tuer en : Irak, Syrie, Birmanie, Nigéria, Bosnie, Yémen et plusieurs autre pays.
    Nous pouvons compter les victimes par millions.

    Alors je ne comprends pas comment peut-on les culpabiliser de terrorisme ou de criminels alors qu’ils sont plus persécutés que n’importe quelle autre religion du monde.

    Répondre

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *