En hommage à Jamal Ghermaoui…
  • Autonomie / Système pénal
  • En hommage à Jamal Ghermaoui…

  • 11 octobre 2012
  • « Noircir le tableau carcéral, c’est faire preuve d’optimisme en mettant un peu de couleur – même noire – sur les ténèbres pénitentiaires ! »
    Abdel-Hafed Benotman

    Il y a un an, Jamal Ghermaoui (Rahimaho Allaho Ta’ala), habitant de la cité du Luth à Gennevilliers, s’est fait tuer à l’âge de 23 ans dans sa cellule du mitard de la maison d’arrêt de Nanterre.

    Pour commémorer la date symbolique d’un an, retrouvons-nous ce samedi 13 octobre 2012 à partir de 17h devant la maison d’arrêt de Nanterre (133, avenue de la Commune de Paris, 92000 Nanterre).

    Nous nous réunirons ensuite tous ensemble pour évoquer l’enquête en cours, la situation à Gennevilliers et dans d’autres villes, l’auto-organisation contre la répression d’Etat et les moyens politiques et artistiques de mener ces luttes.

    Rendez-vous à partir de 18h aux « Arènes de Nanterre » situées en face de la prison (220, avenue de la République, 9200 Nanterre).

    Discussion en présence notamment de Moustapha Ghermaoui (frère de Jamal), Ramata Dieng (sœur de Lamine Dieng/Collectif Vies Volées), Yassine Bouzrou (avocat de la famille Ghermaoui), Rafik Chekkat (Collectif Vérité & Justice pour Jamal) et des habitant.es de Gennevilliers.

    Pendant la discussion, une fresque sera réalisée en hommage à Jamal.

    Contact : justicepourjamal.com

    Tant que vous êtes là...

    Pas d'abonnement payant pas de publicité. Etat d'exception entend rester libre. Cela signifie que nous comptons sur vous, nos lecteurs, pour obtenir de l'aide. Si vous aimez ce que vous lisez ici, aidez-nous à le garder gratuit pour tous en faisant un don. Aucun montant n'est trop petit. Vous nous aiderez à cultiver une sphère publique qui honore le pluralisme de la pensée pour un public diversifié et exigeant.

    Laisser un commentaire

    .