hyT1buoyTnY

B. Dolan, de Providence dans le Rhode Island, est un de ces gars sur lesquels vous pouvez toujours compter, non seulement pour dire la vérité au pouvoir, mais pour faire suivre ses paroles d’actions concrètes et réfléchies. Lui et son partenaire Sage Francis, en plus de sortir du bon son, ont également créé un excellent site internet intitulé Knowmore.org, qui aide à la sensibilisation grandissante des consommateurs sur de multiples mouvements qui font reculer les empiètements croissants des entreprises, qui minent la démocratie, les droits des travailleurs et travailleuses et les droits humains. C’est une excellente source d’informations et les gens sont encouragés à la visiter ICI.

Il y a un ou presque, B. Dolan avait décidé de sortir une vidéo dédiée à un morceau sur les actions répressives de la police pendant l’Oscar Grant Movement à Oakland. Le son était une reprise du morceau classique de NWA « Fuck Tha Police ». Le nouveau s’appelle « Film Tha Police ». En featuring, on trouve les rappeurs Toki Wright des Rhymesayers, Jasiri X de Pittsburgh, qui est avec One Hood et Sage Francis.

A l’époque, Dolan pensait qu’il était particulièrement important que davantage de gens fassent ce qui avait été fait autour du tragique tir sur Oscar Grant, en matière de recension, à l’aide de caméras, des mauvais traitements policiers. Ce qu’il n’avait pas réalisé à l’époque, c’était qu’à travers le pays la police attaquait et brutalisait des citoyens dont elle savait qu’ils la filmaient. Le soir où Oscar Grant a été tué devant des centaines de personnes de la station de métro [BART] Fruitvale le 1er janvier 2009, les policiers arrêtèrent les rames de train et saisirent autant de téléphones portables qu’ils purent, prétendant qu’ils en avaient besoin pour preuves. Jusqu’à aujourd’hui, beaucoup n’ont pas encore récupéré leur téléphone ou leurs images.

Dolan ne savait pas non plus que lorsqu’il fit la vidéo, la police s’était mise à se démener et à pousser pour que des lois soient votées qui s’inspireraient des lois sur la vétusté des mises sur écoute, afin de rendre illégal le fait de filmer la police dans certains Etats. Dans des endroits comme l’Illinois, les gens attrapés en train de filmer la police sont passibles de 15 années de prison. Oui, vous l’avez lu correctement, 15 années de prison. Cela a un effet paralysant, spécialement parmi celles et ceux qui sont impliqué-e-s dans les Mouvements Occupy, où les cas de brutalités policières étaient croissants et avaient lieu quotidiennement.

Plus tôt dans la semaine [Ndt : semaine du 26 novembre 2012] la Cour Suprême des Etats-Unis a décidé de ne pas en rajouter dans un cas qui concernait cette question. Les juges décidèrent de maintenir une décision inférieure rendue par la 7e Circuit court [NdT : tribunaux de première instance] qui autorisait les citoyens de l’Etat de l’Illinois à enregistrer les officiers de police lors de l’exercice de leurs fonctions.

La décision de la 7e Circuit court prévoyait ainsi que : « La législation de l’Illinois sur les mises sur écoute restreint un moyen d’expression communément utilisé pour la préservation et la communication d’informations et d’idées, déclenchant ainsi l’examen du Premier Amendement » et que « la législation restreint l’expression plus qu’il n’est nécessaire pour protéger les intérêts privés légitimes. »

Nous avons parlé avec B. Dolan de cette dernière décision et il a exprimé sa satisfaction. Il a ajouté que c’est une grande victoire pour les communautés sujettes aux mauvais traitements policiers, d’avoir un outil puissant comme leurs caméras. Il a aussi ajouté qu’il y a encore des étapes que nous devons franchir pour éradiquer, une bonne fois pour toutes, les brutalités policières. […]

Dolan nous parle aussi des dynamiques raciales de la brutalité policière et de comment ce qui a été expérimenté durant le Mouvement Occupy aux mains de la police a envoyé un message clair selon lequel quiconque s’opposerait au système d’une quelconque façon devra faire face à l’Etat. Les policiers sont les laquais de l’Etat.

Nous avons terminé notre entretien en parlant des prochaines étapes cruciales aussi bien que du nouveau projet qu’était en train de mener B. Dolan autour de la situation critique de CeCe McDonald, femme transsexuelle qui est actuellement incarcérée pour s’être défendue contre un crime et une attaque haineux. Vous pouvez obtenir plus d’infos sur la campagne Free CeCe McDonald en cliquant ICI.

Source : Davey D’s Hip Hop Corner.
Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par RC pour Etat d’Exception.